Episode 16: Sentyab & Tachkent

Ouzbekistan: Detour au village de Sentyab avant de revenir sur la capitale.

Notre avant-dernière étape en Ouzbékistan fut Sentyab, un petit village perdu dans la région protégée de Nouratau. Trouver un logement chez l’habitant dans le pays n’est pas des plus facile. En effet, les touristes doivent fournir, lors du départ du pays, une attestation de tous les endroits où ils ont séjournés. Les pensions et autres agritourismes doivent donc être reconnus par l’état afin de délivrer le précieux sésame de sortie. Dans notre cas, c’est l’agence Nuratau ecotourism qui s’est chargée d’organiser nos trois nuits dans le village.

Sentyab est un des premiers villages qui offre des possibilités d’hébergements chez l’habitant dans le coin. Heureusement pour les aventuriers, le tourisme n’est qu’une toute petite partie de l’économie régionale. Du coup, l’expérience reste très authentique. Nous avons étés accueillis par les sept enfants de la famille. Ils ont été adorables avec nous. Et pendant nos trois jours, nous avons gardé la même routine: copieux et délicieux petit déjeuner dans le jardin suivi d’une ballade dans le village pendant que le soleil est encore assez bas. Puis déjeuner (copieux et délicieux de nouveau) suivi d’une après midi de lecture et de jeux avec les enfants. Une fois le coucher de soleil entamé, nous partions pour une autre ballade dans Sentyab (de l’autre côté cette fois) qui commençait à s’animer. Sur le chemin, chaque rencontre fut un plaisir et un petit entraînement au Russe pour Magali et au language des signes pour Daniel.

Magali et les filles

Magali et les filles

Durant tout ce temps, nous sommes restés coupés d’Internet et du téléphone. Notre première détox du web. Et à voir les nouvelles du monde qui nous attendaient une fois de retour à Tachkent, nous aurions bien voulu bénéficier de quelques jours de plus hors ligne. Dernier petit conseil au cas où vous envisagez une visite à Sentyab, prenez de l’eau en bouteille avec vous. Les villageois sont immunisés aux bacteries présentes dans l’eau courante…pas nous. Heureusement que nous avions déjà pas mal visité Tachkent lors de notre dernier passage, on ne s’est pas senti trop coupable de rester à l’hotel au plus proche des toilettes pendant nos deux derniers jours dans le pays.

Daniel et un des villageois

Daniel et un des villageois

Nous avons particulierement aime

  • Les ballades dans Sentyab, les nombreuses rencontres qu’on y a fait.
  • Qalpinur, Asilzoda et Roxanna, les trois petites filles de la pension. Nous avons joué au water-polo avec elles, échangé nos pliages préférés d’Origami et reçu de très belles couronnes de fleurs fraiches.

P2690516

hebergements

restaurants

  • Tashkent: Manas Art cafe, un mix de cuisine Ouzbek et Géorgienne (un conseil d’un de nos abonnés sur Youtube, merci Abdurakhmon!).

PETIT CONSEIL POUR LA FIN

Si vous avez le choix entre un bus, un taxi partagé ou un train pour vous déplacer, ne prenez pas un taxi partagé! Les chauffeurs sont en général de jeunes hommes qui essaient de faire le plus de trajets possibles en une journée alors ils roulent comme des dingues en permanence. Ils viennent de surpasser notre classement des pires conducteurs dans le monde, bien en dessus des Géorgiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *