Episode 5: Kars-Trabzon

Dernieres etapes en Turquie: Kars-Trabzon

Avant notre départ pour Kars, nous avons fait le plein de Kahvalti à Van:
Petit déjeuner gargantuesque composé de plusieurs dizaines de mets avec une place toute particulière faite au fromage de chèvre et de vache, des légumes grillés, soupes, viande froide et autres spécialités frites (sigara boregi: cigare au fromage très addictif…) ainsi que de nombreux desserts. Daniel s’éprit d’un gâteau compact et humide à base de châtaignes qui tient au ventre une bonne partie de la journée, Magali donna un surnom à ce gâteau: “le colmateur d’estomac” (beurk). Morale de l’histoire, ce fut une très mauvaise idée car nous n’avions pas planifié les nombreux cols à passer et la « Schumacheritude » du conducteur de bus, on vous laisse imaginer l’état en arrivant.

Kars est une petite ville d’environ 70’000 habitants qui a gardé quelques influences de l’occupation russe du XXème siècle (environ 1880 à 1920) d’où ses bâtiments de forme typique et de style baltique en pierre de basalte. C’est également le point de chute idéal pour visiter les incroyables ruines de la cité d’Ani situées à 45km.

Après 4 jours passés à Kars, nous avons décidé de nous arrêter à Trabzon sur la Mer Noire. C’est une ville dynamique où il fait bon vivre et où le climat est agréable. Après l’Iran et l’Anatolie de l’Est avec leurs villes en altitude (1400m à 1700m en moyenne), nous avons eu plaisir à retrouver le niveau 0 de la mer.

Le lendemain, nous visitions Uzungöl, surnommé la Suisse de Turquie par les locaux. On ne pouvait pas manquer ça! Nous n’avions pas vraiment lu le guide avant d’y aller “Avec sa mosquée proche du lac et ses forêts montagneuses qui rappellent la Suisse, Uzungöl (long lac en turc) reste idyllique, mais préparez-vous à plus d’un hôtel tape à l’oeil (il existe 1500 hébergements) et un nombre grandissant de visiteurs du Golfe, qui n’ont jamais vu la pluie ou l’herbe verte.. »

Une petite rando sous la pluie, tout de même agréable, fut notre punition.

hebergement

  • Konak Hotel, un petit hôtel, très bien situé. Beaucoup de restaurants aux alentours.
  • Hotel Horon, très central, toutefois accueil un peu froid et ambiance un peu impersonnelle

Restaurants

  • HanImeli kars mutfagI: cuisine locale garantie!
  • Antep 2: le meilleur pide (sorte de pizza en forme de barque) de la ville (selon notre hôtel, et ils avaient raison!)
Ani

Ani

Petit conseil pour la fin

Ne manquez pas de visiter les ruines d’Ani, on ne le répètera jamais assez…
Ani est un peu loin de tout mais les ruines valent vraiment la peine de faire un détour. Nous n’oublierons jamais la superbe journée ensoleillée passée à visiter tous les monuments du site.
En deux mots: ALLEZ-Y!!!

2 réflexions sur “Episode 5: Kars-Trabzon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *